Dieu seul DIEU Seul - La hiérarchie céleste

Dieu seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Spiritualité Christianisme

Christianisme
& Interreligieux

Apocryphes
L'ego
La Mâyâ
Hiérarchie céleste
Péché originel
Déclin christianisme
Lettres hébraïques
L'amour divin
Le Zohar
La liberté
Les Commandements
Angelologie
Mystère de la foi
L'ésotérisme
Croissance ésotérique

Nous avons puisé pour écrire cet article : 1. De la Hiérarchie Céleste de Denys l'Aéropagite, 2. De La Science des Esprits d’Eliphas Lévi. 3. Du Dictionnaire de la Spiritualité, 4. Du Zohar

I. La Hiérarchie Céleste - Denys l'Aréopagite

.Répartition en 3 triades intelligibles :

I

Les Séraphins
Les Chérubins
Les Trônes
II

Les Dominations.
Les Vertus.
Les Puissances.
III

Les Principautés.
Les Archanges
Les Anges

ETUDIONS TRIADE PAR TRIADE :

La 1ère Hiérarchie : Ce qui caractérise essentiellement la 1ère hiérarchie, c'est sa proximité immédiate du principe divinisateur. Rien ne l'en sépare. Première par le rang, elle reçoit la 1ère, les illuminations théarchiques, dans leur tout premier état et selon toute leur vigueur originelle. Elle entoure Dieu de façon permanente et la tradition rapporte qu'elle est immédiatement unie à Lui.
Pour résumer en un seul terme la position et les privilèges de cette première hiérarchie, disons que toutes ses relations avec Dieu s'opèrent sans aucune espèce d'intermédiaire. Elles sont directes et immédiates.

Les Etymologies confirment d'ailleurs ce caractère très élevé des premières essences célestes.
Pour les hébraïsants « Séraphins » signifie, « ceux qui brûlent » ou ceux qui chauffent or selon le symbolisme même du feu, les Séraphins consument toute impureté pour se conformer pleinement à Dieu et se porter vers Lui avec amour dans un élan parfaitement généreux. « Chérubins » Masse de connaissance ou effusion de sagesse. Comme ordre médian, c'est avant tout par leur contemplation de Dieu et par leur pouvoir de connaître que les Chérubins se déterminent et se distinguent. Et selon, la loi commune de la hiérarchie, ils transmettent généreusement aux ordres inférieurs ces dons divins dont ils ont été comblés à leur source même.

« Les Trônes » Reçoivent et portent Dieu. Sièges de la divinité, ils sont toujours tendus vers les hauteurs, vers Le Très-Haut. Selon l'Ecriture, et comme les Séraphins, ils sont aussi brûlants.

Ainsi les trois ordres de la 1ère triade touchent la divinité, chacun à sa manière, ils la touchent sans intermédiaire.

La 2ème Hiérarchie : Présente les mêmes caractères d'ensemble et les mêmes fonctions que la 1ère avec cette réserve qu'elles ne reçoivent l'illumination théarchique que d'une manière médiate et donc avec un moindre éclat.

La 2ème triade, donne ainsi des lumières théarchiques, un éclat second, un éclat indirect par ce qu'il a dû franchir d'abord les 3 ordres de la 1ère triade. Leur activité ou leur science ne diffèrent pas de celles de la 1ère puisque leurs aspects et leurs structures sont sensiblement identiques. Mais elle plus éloignée.

Les Etymologies :
Dominations (dominus), c'est sur les qualités du Maître que prend l'ordre des Dominations. Constamment tendues, dans un amour indéfectible, vers le vrai Maître, elles impriment en elles-mêmes autant qu'elles le peuvent, la ressemblance du Maître.

C'est à La Vertu, entendue comme valeur, vigueur et courage masculins que le nom de Vertus voue le 2ième ordre de la 2ième triade, imitateur de la Vertu suressentielle, source de toute vertu.

L'ordre des Puissances imite à son tour "Le Principe et l'auteur de toute puissance", en exerçant sa puissance de manière ordonnée, sans abus malfaisant avec la générosité et la manière du Bien lui-même.

La 3ème Hiérarchie: Cette dernière triade relie l'univers des intelligences pures à celui des hiérarchies humaines.
Les Principautés : possèdent "une primauté et un pouvoir de commandement de forme divine. Elles ont le pouvoir « de se convertir entièrement au Principe qui dépasse tout principe et d'où vient tout principe, elles ont aussi le pouvoir d'y conduire les ordres inférieurs ». Les Archanges : par leur position hiérarchique comme par leur nom participent aux caractères des Principautés et à ceux des Anges. Avec les Principautés, ils ont le pouvoir « de se convertir au Principe suressentiel dont ils reçoivent l'empreinte et d'unifier l'ordre des Anges grâce à leurs qualités invisibles d'ordonnateurs et de chefs. Avec les Anges, ils partagent la qualité de messagers des illuminations divines que les Anges transmettront directement aux hommes.

Les Anges : Cet ordre clôt la 3ème triade et toute la hiérarchie céleste. Il est le dernier en dignité. Les anges sont-ils nos initiateurs, ils nous transmettent la purification, l'illumination et la perfection théarchique et nous introduisent dans les mystères divins. L'ordre des Anges a précisément pour tâche d'instruire et de sanctifier le premier ordre de notre hiérarchie humaine et Denys n'a pas de peine à trouver des illustrations de cette loi aussi bien dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament. Toujours pour répondre aux exigences de cette ordonnance systématique, le Christ, Lui-même, dans son humanité qui de lui, le chef de notre hiérarchie humaine, a été soumise à la médiation des anges.

SOURCES D'OÙ A PUISÉ DENYS.
Denys affirme qu'il n'avance rien que les Ecritures n'aient enseigné avant lui. A l'en croire, c'est d'en haut et d'en haut seulement que provient toute science humaine valable, très spécialement quand il s'agit des intelligences célestes.
Et les Ecritures constituent pour nous l'authentique véhicule de cette "tradition illuminatrice" qui nous vient du "Père des lumières". Une doctrine stricte de l'illumination devant ainsi commander l'ensemble et le détail de nos connaissances hiérarchiques, il semblerait en toute logique qu'il ne puisse plus y avoir de problème de méthode.
Ainsi Denys fait état d'une opinion personnelle : « A côté de l'enseignement illuminateur de la Bible, venu d'en haut et hiérarchiquement transmis, il y aurait donc placé pour une exégèse et une réflexion proprement humaines, d'ailleurs raccordées à cet enseignement de source divine ». Aussi Denys a-t-il fortement été influencé par son maître Hiérothée.

1 | 2 | 3